Cusco, Matchu Picchu

PEROU

En route pour le Matchu Picchu

Vendredi 6 septembre 2019

La veille nous avons réservé nos tickets de bus A/R pour rejoindre Hidroelectrica.

55 soles/pers (15€). Environ 6h de bus pour rejoindre cette ville. Possibilité de partir de Ollantaytambo. 

 

 

Ensuite 2 solutions: le train ou vos jambes pour rejoindre Aguas calientes, la ville du Matchu Picchu

Vu le prix du train nous prenons bien évidement l’option marche 🙂

Environ 11kms que nous effectuerons en 2h15 en longeant le chemin de fer, assez sympa, avec de belles fleurs et de beaux oiseaux.

 

 

Arrivés à Aguas Calientes vers 17h30, nous posons nos affaires à l’hôtel Jairito, (pas ouf) puis nous filons au marché manger car les prix des restaurant c’est n’importe quoi, on sent bien que c’est la ville touristique.

On mange pour 6 soles chacun puis on file se coucher car réveil à 4h du mat.

Samedi 7 septembre 2019,

2h le plat à l’œuf du marché me réveil en sursaut !!! Et zut je suis malade juste avant le Matchu !!! Je vous passe les détails.

Vincent lui tout va bien pour lui. À 4h on décide de prendre le bus pour monter au Matchu vu mon état, je ne pourrai pas monter les 1800 marches !!!

4h30 on se rend à la boutique pour acheter les tickets de bus, ça ouvre qu’à 5h mais il y a déjà quelques personnes devant.

On prend nos tickets (pour l’aller) à 10€ pour 20 min, ça fait mal au porte monnaie.

Arrivés en haut à 6h, on visite le Matchu Picchu en 1h30, le tour est assez rapide pour nous comme je ne suis pas bien.

Attention pas de toilettes une fois rentré dans le site. Toilette à l’entrée du site à 2 soles. 

Vers 7h30, on décide de descendre à pied. Doucement mais sûrement. Presque une heure pour descendre les escaliers en faisant des pauses pour me reposer. 

Puis arrivés en bas, il nous reste les 10kms pour rejoindre Hidroelectrica où le bus nous attends pour rentrer à Cusco. 

On fait le retour tranquille avec plusieurs pauses et un chien qui nous aura accompagné tout le retour, trop chou. 

10 min avant d’arriver on fait un pause repas pour Vincent et je profite des Hamacs pour me reposer. 

On arrive pour prendre le bus vers 13h30 on ne décollera pas avant 15h.

De retour à Cusco vers 21h30, on rejoint vite notre super petit hôtel pour se reposer.

 

 

 

Cusco

 

Après le Matchu Picchu, nous avons décidé de nous poser un peu.

Balade dans le beau quartier de San Blas et dans la ville, des bâtiments magnifiques. 

Infos:

 

Ou dormir à Aguas Calientes :

hôtel Jairito: 17€ la nuit avec salle de bain privée + petit déjeuner. Nous n’avons pas eu d’eau chaude. Hôtel correct pour une nuit. 

 

Où manger pas cher à Aguas Calientes :

Au marché : environ 6 soles le plat. 

J’ai été malade à cause d’un œuf, alors éviter juste les œufs ahahah. Mais pour Vincent aucun problème. du m

Ou acheter son billet pour le Matchu Picchu?

Directement sur le site https://www.machupicchu.gob.pe/general/visitantes

Ou à l’office du Matchu picchu à Cusco : 152 soles ( 40€)

Vous avez d’autres site ou ils vendent le billet 60€ aussi car le site du  Matchu bug souvent.l

Penser à réserver au moins 1 semaines à l’avance pour l’entrée uniquement du Matchu, si vous voulez faire la montagne ou le Waynapichu, il faut réserver des semaines voir des mois en avance.

 

dormir à Cusco:

Torres adventure : 11€ la nuit avec petit déjeuner, salle de bain commune, cuisine à dispo. Très propre, super bien placé et Angelica est un amour ! Elle nous a gardé nos sacs pendant le Matchu. 

 

Ou manger à Cusco :

Chukruna native burger : burger/baguette, très bon pour seulement 15 soles avec frites et boisson, végétarien ou viande.

La Bo’m : Crèpe, pause gourmande. Très bonne.

Le buffet Francès : Raclette, 37 soles 10 €/pers. Après un an sans, on l’a apprécié mais si vous êtes ici que pour 2/3 semaines, on ne la recommande pas. Le fromage vient du Pérou mais le notre est meilleur. La charcuterie n’est pas ouf.

Marché de San pedro : pas chère et bon. J’ai gouté une soupe aux légumes, elle était délicieuse pour 6 soles.

L’atelier café concept : pour une pause gourmande au top.