Bromo - Kawah Ijen

+ perte de passeport

VISA

 

Avant le départ nous n’avions pas pu faire notre visa de 2 mois à Paris car nous n’avions pas de retour en France donc les solutions c’était :

  • soit prendre un visa gratuit à l’arrivée, de 30 jours, sortir du territoire ( aller/retour à Kuala par exemple), revenir et refaire un visa de 30 jours
  • ou prendre un visa payant 35$ en arrivant à l’aéroport et le renouveler dans un bureau d’immigration pour 30 jours supplémentaires (30$).

Pas simple ahahaha, nous avons opté pour le visa payant à l’arrivée pour nous éviter un A/R en avion.

Toute les infos, ICI sur l’extension du Visa 

BROMO

 

 

Mardi 7 août 2018

Arrivés à l’aéroport de Surabaya à 10h45, on passe le contrôle d’immigration, le douanier nous demande de payer en dollars mais nous n’en avions pas, il appel une collègue pour nous emmener retirer des roupies et nous demande 700 000 roupies, ( 42€), on va retirer, je fais le calcul et je dis à Vincent que normalement ça devrait être dans les 500 000 roupies ( 30€). En revenant, je le dis au douanier, et bien évidemment, il me dit que non et tout le tralalala. Donc en gros si on ne donne pas les 700 000, on ne passe pas la douane donc on a pas vraiment eu le choix en sachant qu’on se faisait arnaquer !

 

Fendi et son chauffeur nous attendent à la sortie. Nous avions au préalable réservés une excursion sur 3 jours/ 2 nuits pour le Bromo et le Kawah Ijen avec Ijen Miner tour (sur les conseils des bestjobers).

 

On saute dans la voiture et nous voilà partis direction Probolinggo ( 4h de route environ). La home stay est super bien placée, juste à côté du restaurant Cemara Indah (vue sur le bromo) où nous avons mangé le soir. Par contre le logement est ultra sommaire, la salle de bain aussi.

19h30 au lit car le reveil est à 3h du matin !!

 

 

Mercredi 8 août 2018

3h30 on part en Jeep, 40 min de route pour rejoindre le 1er spot : point de vue avec lever de soleil sur le Bromo.

Arrivés sur place, des centaines de jeeps sont garées le long de la route. Nous marchons 5 min pour prendre un café dans une cahute en attendant les premiers rayons de soleil. Le lever de soleil est magnifique, mais c’est surpeuplé, on demande à notre guide d’aller au spot suivant. Sur la route on arrête la jeep pour se rendre à un autre point de vue, désert cette fois-ci et la vue est dingue ! On remonte à bord et nous nous dirigeons pour monter le Bromo. On arrive avant la foule, ouf !!!

La montée est rapide mais essoufflante sûrement dû au souffre que dégage le volcan.

La vue dans le cratère avec la fumée qui se dégage est impressionnante et les environs aussi.

Retour à la home stay pour prendre le petit déjeuner et la Vincent me dit «  je ne trouve plus mon passeport !!! », du coup, on défait 3 fois nos sacs et on ne trouve rien !!! Le guide était tout embêté, on lui dit qu’on regardera mieux le soir dans nos sacs pour pas perdre de temps car nous avons 7h de route pour Banyuwangi.

On s’arrêtent sur la route pour acheter une carte sim Telkomsel (3€ avec 5gigas).

Arrivés à la homestay, c’est chez le patron de Ijen miner tour ,( un ancien mineur qui a monté son buisness, il emploie 3 guides et 3 chauffeurs), plus qu’à mettre les pieds sous la table, sa femme nous a préparé le repas, on discute tous ensemble, moment partagé très agréable.

21H, on file dans la chambre pour chercher de nouveau le passeport de Vincent et rien. Il a bel et bien été perdu !!! Ce qui va changer tous nos plans ! On file au lit car le reveil est à 00h30 cette fois, on avisera demain de ce qu’on fait.

Kawah Ijen

 

Jeudi 9 août 2018,

1h du mat, c’est parti pour le Kawah Ijen. Petite heure de route et on arrive sur le parking. On enfile le blouson et la lampe frontale ! Fendi (le guide) nous explique qu’il y a 3kms à grimper mais les 2 derniers son assez hard. Au final, on a semé le guide ahaha. On l’attend 5 petites minutes au sommet 😉

Une fois Fendi arrivé, maintenant il faut descendre dans le cratère, beaucoup de touristes ( 5 fois plus qu’au Bromo), on descend en file indienne.

Arrivés en bas, on aperçoit le souffre liquéfié sortir de la roche avec une fumée incroyable et très toxique. Une fois refroidi, les mineurs peuvent le briser en morceaux et les charger dans leurs paniers, pour ensuite les emmener au sommet ( 75kilos par montée). Nous apercevons les blues fire (c’est le souffre à l’état gazeux qui s’enflamme), Fendi nous explique que nous avons beaucoup de chance de les voir. Avant c’était de très grosses flammes et il y en avait à plusieurs endroits, mais à cause des éruptions, il n’y a plus qu’un endroit où l’on peut les observer.

Nous découvrons, la maison des mineurs au coeur du cratère. Tous les soirs 2 mineurs dorment ici pour donner l’alerte au cas ou le lac bouillonne, précurseur d’éruption .

Le travail des mineurs est très mal payé, environ 9€ par jour pour 150 kilos récoltés. Grâce aux souvenirs qu ‘ils conçoivent en souffre, ils arrivent à vivre un peu mieux.

Juste à coté se trouve le fameux lac turquoise, considéré comme le plus acide de la planète ( PH 0,5), bon la c’est nuit noire donc on ne voit rien ahahaha.

Après avoir exploré tous ces petits endroits, on remonte mais avec beaucoup de difficulté et oui le Ijen est victime de son succès.

une fois en haut, le jour se lève et nous apercevons le lac turquoise. Aujourd’hui beaucoup de fumée nous ne verrons qu’une petite partie du lac, mais la vue est splendide !

On retourne à la home stay prendre le petit déjeuner, ensuite moment de détente dans la cascade juste à coté.

12h, Fendi et le chauffeur nous emmene pour prendre le ferry pour Bali car à la base nous avions un vol le lendemain pour Florès mais comme Vincent à perdu son passeport on se dit que ça sera mort.

Dans la voiture je dis à vincent d’appeler le consultat de Bali pour être sur que ça soit possible de refaire le passeport et pas de chance, il font uniquement un papier pour prendre un vol retour pour la france et comme nous, nous sommes en Tour du monde, c’est uniquement à l’ambassade de Jakarta pour le refaire. Changement de plan dans la voiture, on retourne à la homestay. Le boss regarde les horaires de train pour Jakarta, youpi y’en à un à 14h, on file à la gare pour prendre nos billets et pas de bol, le train est complet, celui du lendemain aussi !!  L’hôtesse, nous propose un train de nuit ( Bien plus cher mais c’est pas grave 12€ contre 1€80) , qu’on accepte bien evidement : 1 train jusqu’à Surabaya de 6h puis changement de gare puis 2 ème train de 10h pour Jakarta (29€) , nous avons été agréablement surpris par le confort du train ( coussin, couverture…). Les 16h sont passées assez vite au final.

Vendredi 10 août

18h, on est enfin à l’hôtel, repas et au lit.

 

Samedi/Dimanche 11/12 août 2018

L’ambassade de France est fermée tout le week end, Jakarta étant une ville assez polluée on décide d’aller se promener dans les centres commerciaux en attendant lundi 🙂

Lundi 13 août 2018

8h30 Vincent à RDV à l’ambassade afin de déposer ses papiers pour son nouveau passeport. L’agent lui dit qu’il devrait le recevoir sur Bali d’ici 3 à 4 semaines, On croise les doigts. En attendant, on reprend nos aventures et on s’envole cette nuit pour l’île de Rote situé dans le Timor Ouest.

La déclaration de perte à la police locale, celui de l’ambassade et une photocopie de l’ancien passeport en main. Nous pouvons continuer de prendre les vols internes. La suite des aventures du passeport dans 1 mois 🙂

INFOS :

 

Ijen Miner tour : 2n/3j au départ de Surabaya aéroport: 148€ par personne dégressif si vous êtes plus de 2

( inclus : hébergements, voiture privée avec chauffeur, essence, guide, repas, entrée Bromo + jeep , entrée au Kawah Ijen, masque)