Colombie

L'Amazonie - 6 jours - Léticia

Amazonie – Leticia

Date : Du 3 au 8 novembre 2019 – 6 jours/5 nuits

Nous n’avions pas fait l’Amazonie en Bolivie ni au Pérou. On ne pouvait pas rentrer de notre tour du monde sans aller découvrir l’Amazonie, c’est pour cela que nous avons pris un vol de Bogotá jusqu’à Leticia, le seul moyen de rejoindre cette région car il n’y a pas de route.

J’avais contacté plusieurs agences pour partir en trek sur plusieurs jours mais les prix étaient hors budget, environ 1 000 000/pers (265€) pour 4 jours/3 nuits.

Du coup, nous avions décidé d’aller à Puerto Narino qui est à 2h en bateau de Leticia, petit village sans voiture vu qu’il n’y a pas de route et de voir sur place. 2 jours avant de prendre l’avion nos plans ont changés (c’est l’avantage de ne rien prévoir en avance).

Sur les Forums, le nom de “Marine” ressortait beaucoup, c’est une française installée ici depuis 8 ans qui propose de super trek. Je l’ai donc contacté 2 jours avant de décoller. Il c’est avéré que 2 français arrivaient le même jour que nous et avait réservé un trek de 3 jours/2 nuits en immersion total dans la jungle à partir du 4 novembre.

Vincent carrément motivé, moi un peu moins mais c’était une super occasion de découvrir l’Amazonie. En trek à 4, le prix est plus avantageux: 500 000/pers (132€)

Dimanche 3 novembre 2019,

Nous arrivons avec le vol de 8h du mat, Marine nous avait proposé l’hôtel la Jaganda à 50 000 cop/la chambre, salle de bain commune, petit dej compris et très bien. Pratique, on a accepté et pour faire le brief avec elle c’était plus simple.

Une volontaire de l’auberge est venue nous chercher à l’aéroport, avons pris un taxi pour se rendre à l’hôtel, 10 000cop le taxi, prix fixe.

La propriétaire de l’hôtel nous a très bien accueilli, l’hôtel est de standing basique, faut pas être trop regardant sur le ménage mais l’ambiance était parfaite et on se sentait comme à la maison.

Marine arrive vers 9h pour nous briefer sur les 3 jours de trek et la proprio de l’hôtel nous remet des bottes en caoutchouc. Elle nous indique aussi les choses à faire par nous même pour la journée ou pour plus tard.

Pérou, Brésil, Colombie

 

Après s’être installé dans la chambre, sous les conseils de Marine, on se rend au port pour prendre une barque et se rendre sur l’île de Santa Rosa qui se trouve au Pérou sur la rive en face. 4000 cop/pers la traversée de 10 min.

On se balade sur la petite île, musique à fond, chaleur étouffante, on fini au restaurant Gamboa, on prend un “arroz chauffa”, heureusement que l’on commande un plat pour 2, le plat était énorme et aurai pu nourrir 4 personnes.

1ere fois que Vincent ne fini pas un plat ! Bon et copieux 25 000cop/plat.

La balade est rapide, vers 14h30, on reprend une barque mais cette fois on va côté Brésil à Tabatinga.

10 min de bateau plus tard, nous arrivons, juste le temps de débarquer, nous sommes accueillis par une grosse pluie tropicale. Nous restons à l’abri une bonne demi heure le temps que ça ce calme.

Puis nous remontons le port de Tabatinga, musique à fond mais on s’est pas senti en sécurité, beaucoup de gens bourrés nous fixaient bizarrement. Nous n’avons pas traîné et sommes rentrés à Leticia à pieds.

Marine nous a dit qu’il ne fallait pas venir le soir ici, ça craint apparemment.

En revanche, Leticia aucun problème pour se balader le soir dans les rues.

En rentrant nous préparons nos sacs pour le trek et rencontrons Paul et Kévin, nos compagnons de Trek, 2 jeunes français, super sympa 🙂

Vers  17h et 18h, on se rend sur la place de Santender pour observer et surtout écouter toutes les perruches qui viennent se réfugier sur la place, nous en profitons pour aller observer le coucher de soleil près du fleuve.

Le soir nous allons manger au restaurant “Tierras Amazonicas”, restaurant très bon (prix entre 15000 et 25000).

Le plat de Arroz chauffa nous a suffit pour 2. 22h au lit car demain départ à 7h!

Trek immersion total dans la jungle

3jours/2 nuits

De lundi à mercredi,

6h on prend le petit déjeuner à l’hôtel, puis nous rencontrons nos guides : Julio 40 ans, qui parle français, est guide/cuisto/traducteur, et Avelino 81 ans, Indigène, une encyclopédie sur pattes, il connaît toutes les plantes médicales, arbres, animaux…

2 guides pour nous 4, ça va on devrait pas avoir peur 🙂

Phobique des serpents, je suis pas très à l’aise de faire 3 jours dans la jungle, mais avant de partir en tour du monde, j’ai fais une séance d’hypnose, depuis ça va mieux,  on verra sur place 🙂

Durant ces 3 jours, nous avons fait 43 kms sous 35 degrés avec 80% d’humidité, je peux vous dire qu’on a jamais autant transpiré de notre vie, il faut être en bonne condition physique.

Mais on ne va pas se plaindre car nous avions uniquement nos petits sacs à dos. Julio avait 40 kg sur le dos, entre nourriture, casserole… Avelino, environ 20 kg, portait les hamacs, moustiquaires, quelques bâches, matériel de pêche… Et 81 ans quand même ! Nous avons quand même pris quelques affaires de Julio pour l’alléger un peu, enfin surtout les garçons.

Un taxi nous récupère à l’hôtel et nous emmène aux portes de la jungle.

En rentrant dans la jungle, nous faisons le rituel des indigènes: on goûte une pâte de tabac, hyper forte puis on prend de la coca en poudre que l’on met sur le côté de la joue, pendant ce temps là, silence et on demande à la jungle la permission pour se balader, nous protéger, nous faire voir les animaux..  Une sorte de prière. Puis Julio allume une cigarette et nous souffle la fumée, en disant quelques prières.

Ils nous donne aussi les recommandations, conseils et comportements à avoir dans la jungle. Car il y a des animaux, insectes mortels donc il ne faut pas trop rigoler.

1er jour

Nous faisons 10 kms, à un rythme tranquille, passons dans quelques rivières (heureusement que l’on a nos bottes)

Après une heure de marche, nous passons dans une communauté indigène qui vient juste de s’implanter sur de nouvelles terres. On s’arrête, nous invite à nous asseoir, on papote avec tout le monde, moment très agréable. La construction à commencé il y a 8 mois.

Nous poursuivons notre route, de nombreux stop où Avelino nous donne beaucoup d’informations sur les plantes médicales, comme par exemple pour soigner le paludisme. il faut prendre les écorces d’un arbre, puis mettre dans 1 litre d’eau, laisser macérer toute la nuit et boire le lendemain….

Il nous fait voir aussi beaucoup d’arbres qui soignent la constipation, la diarrhée, soigner une plaie, stopper les hémorragies.

Arrivée au campement, il est 15h30,  au bord d’une rivière.

Les garçons sautent tous à l’eau.

J’aurai bien aimé mais avec l’humidité, rien ne sèche.

J’ai préféré me rafraîchir le visage et les bras.

 

Quand je dis campement, en faite il n’y a rien.

Une zone est dégagée et quelques piquets sont plantés pour pouvoir installer des bâches, hamacs…

 

 

 

 

Photos avant et après ci dessous

Julio, prépare le feu pour nous faire à manger car on avait simplement fait une pause ananas chips 🙂

Pendant ce temps là, avec Avelino nous installons les bâches, hamacs, moustiquaires…

On dévore le super repas que Julio nous a préparé, on aperçoit un Caïman dans la rivière, oui la même où les garçons ce sont baignés 2h plus tôt 🙂

Après le repas, Avelino nous raconte des histoires dont comment il s’en ai sorti après s’être fait piquer par un serpent mortel :

En ramassant un oiseau qui venait de tuer, le serpent l’a piqué, il avait donc une heure pour se rendre à l’hôpital. Il a dû s’ouvrir le doigt, faire partir au max le venin. Courir chercher son cousin, mis certaine plantes sur la morsure et direction l’hôpital. A l’hôpital il voulait lui couper le bras, il a refusé et s’en enfuit. Tout c’est bien déroulé pour lui.

Il a aussi soigné beaucoup de gens. Pendant 5 ans, il a ramassé tout type de serpents pour un mec qui le payait 3000 cop/jours (à peine 1€), donc il s’y connaît en serpent !

Après ces anecdotes, nous sommes allés faire une balade nocturne pour observer les animaux.

En jungle, les animaux sortent le matin très tôt ou le soir après 20h. Nous avons vu beaucoup de mygales, elles étaient énormes, Avelino les prenaient dans les mains en leur parlant. La 1ere était un peu craintive et l’a aspergé d’un acide 5 fois sur le bras mais il a dit que ça ne faisait rien, à éviter quand même 🙂

Il a aussi fait une belle peur à Paul et Kévin, en leur faisant courir la mygale après eux, on a beaucoup rigolé. Après on faisait pas les malins tous les 4 en pleine nuit pendant cette balade, je priais pour pas voir de serpent.

Nous avons vu araignées, scorpions, grenouilles, libellules, criquets…

Juste avant de s’installer dans nos hamacs, Julio et Avelino nous mets en garde que si un de nous veut se lever faire pipi la nuit, nous avons obligation de les appeler.

Ils nous on bien dit, qu’on est en plein milieu de la jungle et qu’il peut avoir un serpent à nos pieds ou autre donc on rigole pas. J’avoue qu’on étaient pas très rassurés 🙂

2eme jours : 15 kms

Mardi 5 novembre 2019

5h du mat, Avelino nous réveil pour faire la balade matinale, on entend les singes, on se dépêche pour aller les voirs, au final on ne les verra que de très loin.

3h30 de balade, on crève de chaud, et les moustiques ont bien aimé le dos des garçons.

La nature nous a pas fait voir grand chose alors Avelino nous a fait faire tarzan 🙂

De retour a 8h30 au camp, Julio nous avait préparé un super petit déjeuner.
9h on range le camp et on continue plus loin dans la jungle.

On commence en marchant tranquille, Avelino nous fait voir encore plein de choses super intéressantes, on fait un petit jeu sur le chemin en essayant de viser la casserole de Julio avec des graines.

2h30 plus tard, on fait une pause chips, fruits. À ce moment là, on demande à Julio combien de temps il nous reste. Il nous annonce 2h pour arriver au prochain campement si on continu le rythme qu’on a sinon 45 min en accélérant. Puis pour arriver au campement suivant qui est une cabane avec un beau terrain, pareil 2h ou 45 min.

La on se regarde, et on se chauffe pour aller au 2eme campement en accélérant. On part comme des balles, on met 35 min pour arriver au 1er campement.

Les garçons font un saut dans la rivière puis on met 45 min pour arriver à la cabane et nous ne sommes pas déçu d’avoir accéléré car le lieu est topissime.

Belle petite rivière pour se baigner, grand terrain dégagé, belle cabane avec table et banc, le grand luxe. Puis à peine 30 min après être arrivés, une énorme pluie tropicale ! Ouf heureusement qu’on est à l’abri !

Julio nous prépare encore un chouette repas.

Avelino c’est fait mal au genou sur le chemin, du coup il restera dans son hamac pour se reposer jusqu’au lendemain.

Le soir Julio me fait voir comment tresser avec les feuilles puis Vincent partira tout seul en balade nocturne avec Julio car flemme pour les garçons et moi si je peux éviter de voir des serpents ça m’arrange et j’ai bien fait car ils on vu 2 serpents, mygales…

3eme jours: 18 kms

Mercredi 6 novembre 2019

Apres avoir dormi comme des bébés dans les hamacs, réveil à 8h, petit déjeuner tranquille.

Les garçons essaie de pêcher mais sans succès. Julio nous montre comment grimper sur un palmier. Avec la chaleur et la fatigue, j’arrive même pas à monter 1 mètre lol, Vincent ne veut pas prendre un coup de chaud alors il regarde et Kévin et Paul se démerdent super bien !
Après avoir rangé les hamacs… C’est parti pour 18 kms. Avelino est parti tôt ce matin pour prendre de l’avance avec son genoux.
On chaume pas, on a un bon rythme, personne ne parle, tout le monde subit la chaleur, ça monte, ça descend mais personne se plain.

Au 3/4 du chemin, on retrouve Avelino, qui nous attend sur un tronc de bois et qui était en train de me préparer 2 énormes spatules pour la cuisine car il nous avait fait voir quel bois utiliser pour faire les cuillères en bois… Et j’avais demandé si nous pouvions en faire une. Tellement adorable et moi trop contente ! Il explique à Vincent qu’il y aura juste besoin de les poncer 🙂

Avelino reprend la route et nous Julio nous prépare une bonne soupe. 15h30, on reprend la route, encore 2 bonne heures de marches.

Sur le retour on croise 2 serpents! Un mort , puis un 2eme tranquille en plein milieu du chemin, Vincent a failli marcher dessus. Selon Avelino, pas trop dangereux, mais bon il a quand même survécu à un serpent mortel 🙂

On arrive à 17h15 au bout du chemin, on remercie la jungle avant de la quitter.

Nous retrouvons Avelino qui attend avec les taxis, voilà les 3 jours sont fini.

À peine arrivés, je cours à la douche et je mets des habits sec, le Bonheur 🙂

Puis on se fait un bon restau avec les garçons, je crois qu’on l’a bien mérité 🙂

Bilan:

Expérience très riche qu’on ne risque pas d’oublier, ça nous fait sortir de notre zone de confort, déconnexion total.

Après il faut être en bonne condition physique et ne pas avoir peur de marcher.

On aurai pensé peut être voir un peu plus d’animaux mais c’est la loi de la nature.

Par rapport aux gens rencontrés, dans forêt Amazonienne au Pérou ou en Bolivie, on voit plus d’animaux.

Infos plus bas; prix, contacts

Puerto Narino

Jeudi 7 novembre 2019

Pour notre dernier jour, on décide de se rendre à Puerto Narino avec le bateau de 7h(2h de trajet), on remonte le fleuve de l’Amazonie. Arrivés au petit village, c’est mignon, les chemins aussi, car ici pas de voitures.

On visite le minuscule musée qui est gratuit, puis celui de Natutama, 6000 cop/pers, environ 20 min de visite, il sensibilise les gens sur l’eco système puis nous font découvrir le monde sous marin avec les différentes espèces.

On s’est ensuite balader dans les rues.

J’aurai aimé faire l’excursion sur le lac de Tarapoto ou tu peux apercevoir les dauphins roses, pêcher le piranha… mais Vincent ne voulait pas alors on est resté tranquille.

Nous avons repris le bateau de 13h30.

Arrives à Leticia, on récupère nos affaires à l’hôtel puis on se rend à l’auberge las palmas que J’avais réservé quelques temps avant avec piscine. Dortoir 54000 pour 2, cuisine à dispo. Super piscine.

Dernière soirée avant notre vol demain matin. On passe la soirée avec un couple Inès et Mael qui débutent leur Tour du monde.

Infos :

Comment venir à Leticia en Amazonie ?

Il n’y a pas de route pour rejoindre Leticia donc la solution est soit par avion soit par bateau par le Pérou ou le Brésil, mais attention aux pirates brésiliens.

Nous avons donc pris un avion de bogota A/R.

Prix : 125 € A/R avec bagage de 23kg en soute. Compagnie Latam

Attention, Taxe touristique de 35 000 cop/pers a payer quand on récupère les bagages.

Arrivés à l’aéroport, le taxi coûte 10 000 cop pour se rendre au centre ville.

 

Ou manger à Leticia ?

– Restaurant Tierras amazonicas: très bon Plat entre 15000 et 25000 cop Jus 5000 cop

 

Contact guide / trek

Marine :  marine.larderet@gmail.com

Trek immersion total dans la jungle : 500 000 cop/pers (4 pers) sinon plus chère.

Demander Julio et Avelino. Julio parle français et c’est un gros avantage et Avelino c’est une encyclopédie !

Elle propose également des tours à la journée ou d’autres treks de 4 jours, elle organise en fonction des envies.

 

l’hôtel la Jangada propose également des treks

 

– Ferney: 

Je l’ai rencontré à la cabane du 2eme soir, ça a l’air d’être un super guide qui est vraiment aux petits soins avec ses clients.

Une vrai encyclopédie lui aussi et vraiment très sympa.

Par contre il parle uniquement espagnol et propose des treks à partir de 4 jours mais ça avait l’air vraiment chouette ce qu’il proposait.

De plus pas besoin de passer par des intermédiaires donc je pense que le prix doit être inférieur.

Je vous mets sont contact, vous pouvez le contacter de la part de Charlène

+573232148424

Soyez exigent sil ne répond pas tout de suite car dans la jungle ça ne capte pas.

 

Comment aller à Puerto Narino ?

– par bateau : 31000 cop/pers/allé

Horaire: Leticia-Puerto narino : 7h/9h/12h/14h – Puerto Narino-Leticia : 7h/10h/13h30/15h30

Taxe touriste 10 000 cop/pers en arrivant à Puerto Narino

Demander à votre hôtel de réserver les billets pour vous car c’est souvent plein si on arrive 15 min avant le départ. Ou sinon faut s’y rendre au moins 1h à l’avance.